Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

   Après maintes dégustations de baies, analyses œnologiques, et nuits blanches pour ne pas succomber à la tentation de vendanger trop tôt (raisin moins mûr !), vient le temps des vendanges.

Alors que sur Pomerol les vendanges se font encore de manière traditionnelle, à la main (plus pour conserver un côté convivial que pour un réel avantage qualitatif !...), les 3 autres appellations sont récoltées mécaniquement.
La récolte sera ensuite triée et saignée en partie de son jus avant encuvage .


   

 

 

Note: Parcourez les mots écrits en rouge pour en obtenir une description


Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le transport de la vendange génère toujours un peu de jus dans lequel « macèrent » les quelques queues de feuilles, feuilles, ou rafles tombées avec la récolte. Ce jus au caractère herbacé, est séparé de la vendange à l’arrivée au chai.
On passe ensuite les raisins à l’érafloir pour supprimer mécaniquement la majorité des rafles, queues et feuilles,…
Pour parfaire ce tri mécanique, 6 à 8 personnes séparent de leurs petits doigts agiles cette vendange éraflée et les derniers intrus sur une table vibrante.
Le jus généré par ces opérations est lui aussi séparé du reste de la vendange.
Finalement, il ne reste que des « billes » qui seront foulées et mises en cuve.
Le transport de la vendange génère toujours un peu de jus dans lequel « macèrent » les quelques queues de feuilles, feuilles, ou rafles tombées avec la récolte. Ce jus au caractère herbacé, est séparé de la vendange à l’arrivée au chai.
On passe ensuite les raisins à l’érafloir pour supprimer mécaniquement la majorité des rafles, queues et feuilles,…
Pour parfaire ce tri mécanique, 6 à 8 personnes séparent de leurs petits doigts agiles cette vendange éraflée et les derniers intrus sur une table vibrante.
Le jus généré par ces opérations est lui aussi séparé du reste de la vendange.
Finalement, il ne reste que des « billes » qui seront foulées et mises en cuve.
Vendanges: Environ 110 jours après la floraison.
5 à 6 jours sont nécessaires pour ramasser les Merlots (toujours plus précoces)
En 2 ou 3 jours, peu après, les Cabernets Francs sont ramassés (environ une semaine plus tard).
Le Cabernet Sauvignon est le cépage le plus difficile à récolter à pleine maturité. L’idéal étant d’attendre encore environ une bonne dizaine de jours si le temps le permet… car cela nous pousse aux alentours de fin octobre début novembre !